• Pérroquets, les beaux parleurs !

    Des oiseaux rare.

    certains oiseaux, comme les corbeaux, les pies ou les merles peuvent imiter des sons, la sirène d'une ambulance, par exemple. Mais très rares sont ceux capables d'imiter la voix humaine. Et à ce petit jeu-là, les plus doués sont le perroquet gris du Gabon et le mainate.

      

    Perroquets sauvages...

    A l'état sauvage, les perroquets vivent en vastes colonies dans les forêt tropicales d'Asie, d'Amérique du sud ou d'Australie. A l'aide de leur bec puissant, ils creusent de profondes cavités dans le tronc des arbres, qui leur servent ensuite d'abris. Dans la nature, s'ils s'interpellent en poussant des vocalises, ils ne parlent pas.

      

    ...et perroquet domestiques

    Les savants pensent que les perroquets apprivoisés apprennent à parler pour tromper leur ennui et leur solitude. Parler leur permet, ainsi, d'attirer l'attention de leur maître, auquel ils sont très attachés, et de communiquer, ce qu'ils adorent par-dessus tout !

      

    Que peuvent-ils faire ?

    Les perroquets peuvent parler car, comme nous, ils possèdent des cordes vocales, mais aussi parce qu'ils sont très intelligents (autant que le dauphin et le chimpanzé). Ils peuvent chanter des chansons, répondre à tes questions et même te faire la conversation ! A ce propos, méfie-toi, ils retiennent particulièrement bien les gros mots !

      

    Le cas d'Alex

    Alex Lagacé était un perroquet gris du Gabon qui vécut de 1976 à 2007. Ils avait un vocabulaire de 1000 mots et comprenait tout ce qu'on lui disait ! Ils était aussi capable de  compter, de reconnaître les couleurs et les formes. Fait une recherche sur internet : tu pourras voir des vidéos de cet oiseaux extraordinaire !

      


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Août 2011 à 20:52

    jadore les peroquet petshop ils sont trop mignon!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :